Follow:
Expatriation, Humeur

3 ans en Australie : Quand l’ailleurs devient le chez soi !


 

Time’s flying ! Aujourd’hui cela fait 3 ans jour pour jour que nous avons posé les pieds en Australie… Et nous ne regrettons pas un seul instant d’être partis, même si cela n’a pas été simple tous les jours, et cela ne le sera pas forcement dans les prochains mois.

Je me disais qu’après trois ans il était temps de faire un petit bilan !

Aussie Aussie Aussie, Oi, Oi, Oi

3 ans ce n’est presque rien dans une vie de trentenaire et pourtant quand on dit « chez nous » aujourd’hui, on parle de l’Australie, on ne fait plus référence à la France en ces termes. Mathieu rêve en Anglais et l’Aussie slang nous gagne un peu plus chaque jour (enfin surtout Mathieu). Nous devenons tous les jours un peu plus Australien et il y a des signes qui ne trompent pas :  On a une planche de surf. On ne peut plus sortir dehors sans lunettes de soleil. On fait des barbecue toute l’année. On mange des meat pie. On a participé à des « boots camps ». Mathieu est devenu (presque) incollable sur le footy. On brunch le dimanche et même le samedi ! On aurait bien envie de s’acheter un 4×4 pour aller chatouiller l’outback (mais on ne le fera pas).

Vie à deux

Je pense que nous sommes plus heureux ici que nous ne l’étions quand nous travaillions à Paris. Avec du recul, cela vient probablement du fait que je ne travaille pas ou peu. Nous n’avons pas de clash sur la répartition des tâches, j’ai du temps pour m’occuper de nos WE, des petits tracas du quotidien, de preparer des petits plats pour nous et pour nos amis, d’organiser les vacances… Mais cela va changer à Sydney, financièrement parlant et je vais devoir travailler.

Vie sociale

Les amis, c’est toujours un peu compliqué en étant loin… Certaines relations s’étiolent avec le temps, elles n’auraient peut être pas tenu de toute manière. D’autres ne changent pas ou presque et ce même si l’on ne se voit plus beaucoup. Je n’ai pas besoin de beaucoup parler pour penser à nos proches, ça peut être gênant parfois. On fait aussi de nouvelles rencontres, certains sont devenus des amis, d’autres sont restés des connaissances. Et les amis australiens ? Nous en avons peu, mais nous en avons tout de même !

Vie de famille

Nous avons la chance d’avoir des parents, pas globe trotteurs mais presque, qui n’hésitent pas à traverser le monde pour venir embrasser leur progéniture et partager nos découvertes. Nous avons fait de merveilleux voyages ensemble, et si nous avons perdu le quotidien nous avons gagné des souvenirs extraordinaires. Mais l’Australie c’est loin, toute la famille ne peut donc pas nous rejoindre tous les ans, nous le savions, nous assumons nos choix, nous vivons donc par emails, whatsapp et webcam interposés. C’est un peu dur pour tout le monde mais nous avons tous besoin de suivre un chemin.

Travail

C’est le point faible de ce bilan… Mathieu travaille énormément, grosse journée, beaucoup de pression, travail le samedi alors que de de mon côté j’ai peu travaillé (si l’on considère que ce blog ne me donne pas de travail !). J’ai un gros souci de confiance en moi et je n’ose pas forcement répondre aux offres qui m’intéressent. Résultat j’ai tout de même travaillé mais je me suis beaucoup, beaucoup ennuyée… Mais cela vient aussi du fait qu’une fois arrivés à un endroit on ne sait jamais vraiment quand et où on va repartir… Dur de se projeter très loin dans l’avenir et bientôt nous aurons aussi le souci du VISA qui s’achève dans moins d’un an.  Mais Sydney sera j’espère un nouveau tournant car j’ai hâte de retrouver enfin un travail intéressant, même si j’ai peur que tout me paraisse fade après avoir fait de la recherche fondamentale !

Et après !

Nous n’envisageons pas de revenir en France, nous n’en avons pas l’envie, pas pour l’instant en tout cas. Il nous reste encore un an sur notre VISA et nous aimerions devenir Australiens même si nous ne voulons pas faire notre vie ici. Nous avons, comme toujours, la bougeotte, envie d’ailleurs, d’aller voir du pays, d’autres pays… Ce n’est pas si simple mais on y réfléchit !

Voyages

Si il y bien un bilan positif c’est celui des découvertes ! Nous avons vécu dans 3 villes : Adélaide, Sydney et Canberra et avons profité de chaque WE, long WE et vacances pour explorer l’Australie. On ne peut pas dire que l’on en a fait le tour mais nous avons bien avancé ! Nous avons fait 5 road trip : de Alice Spring à Adélaide, à Kakadu, sur la côte Ouest de Ningaloo à d’Entrecasteaux, sur la côte Est de Brisbane à Cairns (deux fois pour la chanceuse !) et la Tasmanie ! Si je compte bien nous avons visité pas loin de 30 parcs nationaux et avons du parcourir plus de 15000 km en camping car… Et encore bien d’autres en voiture avec notre tente (pas très écolo tout ça…) Sur la liste des 100 choses à faire avant de mourir en Australie selon l’Australian Traveller nous en avons fait 35  autant dire qu’il nous reste encore du boulot et plein de choses à découvrir !

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

17 petits mots

  • Répondre Aude

    Ces trois ans sont l’occasion de vous remercier de nous faire voyager dans ce pays qui fait rêver. Je pense souvent à l’expatriation, c’est vrai qu’il faut savoir accepter d’être loin et de perdre certains moments, peut-être que je sauterai le pas un jour. En tout cas, je viens souvent sur ce blog, et découvre ce pays que je ne connais pas avec plaisir, alors continuez!

    16 janvier 2016 at 4 h 19 min
    • Répondre Sabine

      Merci Aude 🙂
      Si tu penses souvent c’est que doucement tu te fais à l’idée des avantages et des inconvénients. L’étape d’après, la décision, n’est pas des plus faciles mais si ton coeur te murmure qu’il a des envies d’ailleurs et que tu as l’opportunité alors n’hésite pas ! C’est difficile et c’est génial en même temps et c’est surtout très enrichissant.

      6 février 2016 at 20 h 51 min
  • Répondre Liliane

    Beau bilan Sabine ! Oh oui d’accord avec Aude ! ce blog donne la bougeotte et fait aussi se poser des questions par rapport à notre vie ! Le gros plus d’etre toujours à Paris dans mon cas sont les amis/la famille mais tout l’enrichissement de l’expatriation est bien tentant.
    En tout cas Vous me manquez 😉 !
    Merci encore pour tout le partage d’expérience… tu peux etre très fière du blog Sabine (A mettre dans la confiance en ++++: tu es pleine de ressources)
    Gros bisous à tous les 2
    A bientot !

    16 janvier 2016 at 5 h 31 min
    • Répondre Sabine

      Merci Liliane 😀 toi aussi tu nous manques, c’est le plus difficile à gérer l’éloignement, c’est ce qui nous fait culpabiliser. Surtout dans les moments de grandes joies et de peine mais on sait aussi que les amis qu’on a laissé en partant si loin, seront toujours des amis le jour où nous reviendrons même si on rate beaucoup trop de choses en vivant à l’autre bout du monde.

      Plein de bisous !! <3 <3

      6 février 2016 at 20 h 47 min
  • Répondre Virginie

    Happy anniversary! Je trouve que c’est un bilan très positif, même s’il y a des petites choses que tu voudrais améliorer comme le boulot, le fait que vous vouliez demander la nationalité et continuer à bouger, montre bien que c’est une vie qui vous plaît! Et crois-en mon expérience une fois que l’on a attrapé le virus de la bougeotte, il est difficile de s’en défaire 🙂
    Continue de nous faire découvrir ce beau pays qui est sur notre liste depuis des années, après le Canada c’était notre plan et puis on a fait une halte aux US, halte qui dure plus que prévue, mais la bougeotte et l’envie sont toujours là …

    17 janvier 2016 at 3 h 12 min
    • Répondre Sabine

      Merci Virginie ! Le virus de la bougeotte on l’a attrapé il y a bien longtemps et c’est une maladie que j’affectionne tout particulièrement ! En fait, ce n’est pas la première fois qu’on vit à l’étranger mais c’est notre plus long « séjour » loin de la mère patrie 🙂 Je ne doute pas qu’un jour vous bougerez de nouveau si on a la même addiction pour l’ailleurs !

      6 février 2016 at 20 h 40 min
  • Répondre Holy

    Joyeux Trois ans 🙂 !!!
    J’espère que votre installation à Sydney s’est bien passé !!
    Bises

    17 janvier 2016 at 3 h 24 min
    • Répondre Sabine

      le départ pour Sydney se fait attendre, pour l’instant nous sommes entre deux à l’hôtel, vivement la réinstallation !

      6 février 2016 at 20 h 28 min
  • Répondre Taralli e Zaletti

    C’est un bel article, très intéressant. Merci de nous faire découvrir les réalités de l’expatriation avec autant de sincérité 😉 J’espère que tu trouveras vite un boulot qui t’intéresse !

    17 janvier 2016 at 5 h 25 min
    • Répondre Sabine

      Merci tout plein ! Toi tu vis en Italie ou vous êtes en France ?

      6 février 2016 at 20 h 27 min
  • Répondre Kenza

    C’est un joli bilan ! tu sais dans quel domaine tu vas chercher du travail ?

    17 janvier 2016 at 21 h 04 min
    • Répondre Sabine

      Merci Kenza ! Dans mon domaine tant qu’a faire après 8 ans d’étude et 3 ans de post doc :), donc en microbiologie ! Si je pouvais trouver un post d’ingénieur je serai comblée ! Mais le VISA qui court ne joue pas en ma faveur.. Tu connais l’histoire.

      6 février 2016 at 20 h 26 min
  • Répondre Ophélie G.

    J’adore les bilans ! J’espère que la vie à Sydney se passera tout aussi bien. xx

    19 janvier 2016 at 6 h 03 min
    • Répondre Sabine

      merci Ophélie ! Petit changement de planning, nous ne sommes pas encore à Sydney ! Mais c’est pour bientôt.. normalement 🙂

      6 février 2016 at 20 h 22 min
  • Répondre Wally

    Bravo pour ce chouette bilan ! et si tu changeais de travail, si tu te posais moins de questions ;-)? on peut avoir fait de grandes études et apprécier d’être serveuse quelques mois dans un resto sympa…joyeux anniversaire les loulous, je vous embrasse

    19 janvier 2016 at 7 h 34 min
    • Répondre Sabine

      Merci pour tes encouragements 😉 Quelques mois oui mais quand cela devient des années cela commence à faire long… Je ne me sens pas très utile et c’est dur d’en parler car ma situation fait des envieux. Mais il n’y a pas que des bons côtés à passer de longues journées seule. Des bisous !

      6 février 2016 at 20 h 21 min
  • Répondre Celine

    Coucou,
    Déjà 3 ans!! Comme le tps passe vite!! Sympa ce petit bilan, c est clair que ça doit pas être facile tous les jours, mais vous avez entièrement raison. Ce qui compte, c est que vous soyez heureux. Continue à nous faire rêver avec les voyages et je sais que la recherche australienne a besoin de toi, je croise les doigts pour que tu trouves quelque chose.
    Gros bisous voisine virtuelle

    13 février 2016 at 8 h 23 min
  • Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »