Follow:
Nouvelle Calédonie, Province Sud, Voyages

Carnet de Voyage : Le Sud de la Nouvelle Calédonie !

 

Nous avons passé notre premier WE en bonne compagnie dans le Sud de la Grande Terre.

Premier arrêt au Parc provincial de la rivière bleue le temps d’un pique-nique en forêt et d’un petit plongeon dans la rivière ! Malgré les nuages et les quelques gouttes, l’endroit est vraiment magnifique ! Malheureusement, nous n’avons pas le temps de nous y attarder très longtemps mais un bon plan est de louer des VTT pour s’y balader ou de faire du kayak si l’état du lac le permet 🙂 C’est l’endroit où vous aurez le plus de chance de croiser des Cagous (oiseau endémique marcheur emblématique de la NC), mais nous n’en avons malheureusement pas vus ! L’autre curiosité du parc, c’est sa forêt « noyée » au milieu du lac artificiel de Yaté.

Dans l’après midi nous prenons la route en direction de notre hébergement, le Kanua Tera Ecolodge sur la côte Sud pas très loin de la ville de Port Boisé. C’est alors que nous croisons notre première mine de nickel, la mine de Goro.

2016 - NC - Port Boisé-46D’un coup, sur l’autre versant de la montagne, le paysage change, la végétation cède sa place à une forêt de metal, un entrelacement sans fin de tuyaux et de béton.. C’est assez bizarre comme sensation.

L’exploitation du nickel est une de principale source de revenus de la NC, cette mine représente (selon Wikipedia) 10% à 12 % du produit intérieur brut et offre bons nombre d’emplois aux Calédoniens. Mais l’impact écologique est énorme dans une région connue pour être une réserve unique de biodiversité terrestre et marine avec beaucoup d’espèces endémiques (que l’on ne trouve nulle part ailleurs). Pour finir sur une pointe plus optimiste, il y a aussi plein d’éoliennes dans la région dont certaines sont rétractables en cas de tempête (bien pensé non !).

Heureusement, après cet interlude métallurgique, nous arrivons dans nos petits bungalows en bord de plage ! Un petit coin de paradis, calme et loin de tout comme je les aime 🙂 Après avoir déposé les affaires nous allons faire un petit tour dans l’eau. La baie est protégée et la mer très peu profonde. On y voit de jolies rascasses (attention ça pique !), beaucoup de concombres de mer et de yabbies (sorte de petite langoustine ?).

En début de soirée, un magnifique coucher de soleil s’offre à nous ! Et il en met du temps à s’en aller ce soleil… Mais bien vite nous réalisons, que ce n’est plus le soleil qui éclaire l’autre côté des montagnes, mais bien les lumières rouges et métalliques de la mine de Goro…

Le lendemain après une matinée repos/petite balade et baignade (Et oui on se lève tôt), nous reprenons la route en direction de la Réserve naturelle du Cap N’Dua qui donne sur la magnifique Baie de Prony et le lagon (notamment les récifs de Loro et de Prony visibles sur les photos) ! Nous en profitons pour nous dégourdir un peu les jambes et marchons jusqu’au phare et à la plateforme d’observation des baleines à bosse. Des baleines viennent ici chaque hiver austral après un été dans les eaux de l’Antarctique pour passer l’hiver au chaud. Elles en profitent notamment pour se séduire et s’accoupler ou mettre bas ! Ca doit être génial de pouvoir assister à ce spectacle dans ces eaux translucides mais même sans baleines, le paysage se suffit à lui même 🙂 Une terre ocre, une végétation vert argenté et un lagon turquoise ! Que demander de plus ! Ah si je sais 🙂 Un petit tour sur l’Ile des Pins qui est juste en face ?? Ce ne sera malheureusement pas pour cette fois, il faudra revenir 🙂

Nous passerons la fin de l’après midi dans un endroit formidable, inaccessible et caché entre les collines. Nous avons suivi une piste en 4×4 dans les terres, une piste bien cahoteuse, tellement cahoteuse que nous avons fini à pied et traversé une rivière avant de pouvoir rejoindre notre hôte dans sa « Cabane » pour l’après midi ! Un ancien chef de Nouméa qui est venu ouvrir « un refuge table d’hôte » au beau milieu d’un GR loin de l’agitation du monde ! Après un chouette apéritif (au pastis svp :)), nous y avons mangé un Bami (plat d’origine Indonésienne qui est devenu un plat Calédonien). Sur place, ils sont deux (le chef et un randonneur qui n’est jamais reparti) et élèvent des poulets, cultivent tout ou presque sur place et participent aussi au reboisement de la zone au milieu des chats et des chiens. La forêt Calédonienne a longtemps été exploitée pour son bois, notamment ses fameux « Kaori » (espèces de pin endémique). Mais ce n’est pas simple de reboiser car la terre est très particulière et il faut recréer tout un biotope avant de pouvoir y faire pousser quelque chose !

Nous passerons l’après midi à faire le tour « du propriétaire » et à barboter dans le trou d’eau en contrebas du refuge. Une bien bel après midi dans un endroit un peu magique, où l’on trouve des citations un peu partout sur les murs : « Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui. » – Nietzsche. Bref un endroit qu’on a du mal à quitter 🙂

Infos pratiques : 

Les parcs en Nouvelle Calédonie ne sont pas ouverts tous les jours comme en Australie ! Il faut vérifier les jours et les horaires d’ouverture pour ne pas être déçu (On parle en connaissance de cause !)

Attention aux vêtements, la terre rouge tache et c’est très difficile à retirer, nous avions déjà eu le problème en Western Australia mais Mathieu n’apprend pas de ses erreurs et c’est un deuxième short de bain qui y est passé !

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

6 petits mots

  • Répondre Caro

    Magnifique, ça me rappelle de beaux (et lointains) souvenirs !

    2 mai 2016 at 17 h 57 min
    • Répondre Sabine

      Merci Caro 🙂 Je suis contente si ça te rappelle de bons souvenirs ! Tu y es allée il y a combien de temps ? Peut être que ça te donnera envie d’y refaire un tour !

      2 mai 2016 at 20 h 30 min
  • Répondre Holy

    Coucou 🙂 contente de te retrouver en lecture !!!!! 🙂

    2 mai 2016 at 20 h 13 min
    • Répondre Sabine

      Coucou Holy, je contente que tu sois toujours là 🙂 Dis moi ça s’arrange ton poil dans la main 😛 😛 Dixit la fille qui a regarder toute une saison de The Walking Dead en quelques jours.. (En Anglais bien sur !)

      2 mai 2016 at 20 h 32 min
  • Répondre Jeanne

    Merci de ce partage…je rêve de me rendre en NC à partir de Western Australia….ça vaut le coup, ce voyage après avoir passé du temps en Australie…je voyage seule donc avant de m’y rendre je me renseigne.

    4 mai 2016 at 0 h 33 min
    • Répondre Sabine

      Bonjour Jeanne et bienvenue par ici, je te souhaite de transformer ce rêve en réalité ! Tu habites où en WA ?

      6 mai 2016 at 10 h 46 min

    Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »
    Close