Follow:
Le centre Rouge, NT, SA

De Alice Spring à Adélaïde

 

2500 km à la découverte du centre rouge dans le Northern Territory

 

Mathieu a pu prendre quelques jours de congé et nous a rejoint pour cette traversée du bush Australien. Aller voir un caillou au milieu de nulle part, l’idée parait un peu saugrenue quand on y pense !

Avant de nous rendre à Uluru nous faisons un petit détour (juste 300km…) par le parc naturel du Watarrka pour nous dégourdir les jambes à Kings Canyon. Après une montée courte mais vertigineuse nous longeons ce superbe canyon composé de sand stone, littéralement pierre de sable, autant dire que c’est friable. Attention donc à ne pas s’approcher trop près du bord !

Après avoir fait le plein avec le diesel le plus cher du monde (2,5$ le litre), nous prenons la route d’Uluru (ou Ayers Rocks). Nous arrivons pour le coucher de soleil et après avoir choisi un bon spot, nous profitons de ce moment pour se relaxer autour d’un apéro :). Nous voyons le rocher changer de couleur au fur et à mesure que le soleil se couche. Magnifique !

Après un petit tour à la piscine du camping et une rencontre avec un Dingo, nous rejoignons Morphée pour quelques heures seulement. On ne reviendra pas tous les jours, alors nous nous sommes réveillés à 4h30 pour aller admirer le lever du soleil sur le rocher. Les nuages, jusque là absents, s’invitent au spectacle. Ils prennent des teintes roses et violettes magnifiques, puis ils deviennent de plus en plus nombreux, jusqu’à assombrir le ciel… C’est qui qui les a invité ceux là ??? Et oui, nous aurons de la pluie à Uluru et pendant quelques minutes, nous verrons l’eau dévaler les pentes abruptes du rocher. Et lorsque l’on voit cette eau retenue dans des point d’eau au pied d’Uluru, on comprend. On comprend la dimension sacrée de ce rocher, qui au milieu d’un désert aride, fournissait l’eau et le logis aux populations aborigènes de la région : les Pitjantjatjara et les Yankunytjatjara (Imprononçable, non ?).

Les sociétés aborigènes hiérarchisent leurs savoirs. Pour savoir, il faut être initié. Les rites d’initiation ne sont donc pas divulgués, même entre les hommes et les femmes d’une même communauté. Cela explique pourquoi malgré une visite guidée, nous ne savons pas grand chose de la vie et des rites des aborigènes de la région. L’après midi, nous nous rendrons sur l’autre formation rocheuse du parc, le Kata Tjuta (ou Monts Olga).

Puis, il est déjà l’heure de reprendre la route pour faire les 1700 km qui nous séparent encore de chez nous. Nous ferons une petite halte à Coober Peddy. Cette ville troglodyte est aussi la capitale mondiale de l’opale. Il est fortement déconseillé de se promener la nuit aux alentours car c’est un vrai gruyère ! Pour ceux qui ont vu J’irai Dormir Chez Vous (et qui ont une bonne mémoire) nous avons donné de l’argent à la même personne. Mais, contrairement à l’impression négative de la vidéo et malgré l’a priori que nous avions, nous n’avons rencontré que des gens fort sympathiques.

Et à bientôt pour la suite : Péninsule d’Eyre le retour !

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

1 petit mot

  • Répondre Claire

    superbes photos ! et super récit de voyage !
    Profitez-en bien de votre Noel au soleil !

    ça doit changer l’ambiance de voir Noel au balcon, et le pere-Noel en caleçon (de bain)
    bises
    Claire

    17 décembre 2013 at 4 h 37 min
  • Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »