Follow:
Pékin, Voyages, Bons Plans

Escale à Pékin et visite express de la cité interdite !

 

En mai dernier je suis rentrée en France pour préparer le mariage, ce n’était pas prévu mais une offre alléchante s’est présentée et ayant un peu de temps devant moi avant de reprendre le travail j’en ai profité. J’ai voyagé avec Air China pour 630 euros A/R ! Une somme certes mais c’est très peu cher pour un Sydney-Paris A/R. Le revers de la médaille, qui au final était une bonne surprise, ce sont les longues (très longues) escales à Pékin. 8h à l’aller, 12h au retour. Le petit plus de cette histoire, c’est que la Chine propose un VISA gratuit de 72h ! A l’aller, étant chargée et fatiguée, j’ai préféré rester dans l’aéroport mais au retour, je suis sortie !

Pour cela rien de plus facile, au contrôle des passeports, il y a un guichet spécial qui est indiqué « free 72h Visa ». Il suffit de présenter son passeport ainsi que son billet d’avion (aucune autre démarche n’est nécessaire) et c’est parti pour quelques heures de liberté ! Pour se rendre au centre ville, il suffit de prendre le train express (25¥) puis le métro (4¥)! Attention le concept d’Aller/Retour n’existe apparement pas à Pékin… Il faut acheter son billet à la station d’où l’on prend le train/métro, sinon le billet ne marche pas… Je me suis faite avoir pour le métro.. Bref.. La ligne de métro est une boucle, le train y circule dans les deux sens, je l’ai pris dans le mauvais sens, pourtant j’avais demandé… Les Pékinois ne sont pas supers aimables, je ne veux pas faire de généralité mais j’avais déjà visité Pékin il y a 10 ans en famille (oulala ça me vieillit tout ça :P) et j’avais déjà eu cette impression ! Mais c’était tout de même très sympa de remettre les pieds dans la ville.

J’ai débuté ma journée par la traversée de l’immense place Tiananmen, enfin essayé d’en trouver l’entrée puis la sortie… La place est entourée de barrières et de policiers, un vrai labyrinthe… Ca m’a bien pris une heure pour la traverser et arriver devant le portrait de Mao ! J’ai passé le reste de la journée dans la cité interdite ! C’est tellement grand, la cité s’étend sur 72 hectares (soit une centaines de terrains de foot) et est entourée d’une muraille de 10 m de haut. La cité a été édifiée au 15ème siècle en seulement 14 ans (1406 à 1420). Depuis cette date, jusqu’en 1924 année de l’ouverture au public, la cité était uniquement réservée à l’empereur et sa cour.

J’ai traversé la cité et je suis sortie au Nord par la porte du génie militaire. En face se situe le parc de Jingshan, en haut de la petite colline se trouve un temple qui offre une vue imprenable sur la cité interdite. L’entrée ne coûte que 2¥ alors pourquoi s’en priver ! Une fois de retour en bas, les gardes étaient en train de fermer l’entrée, il était déjà 16h30… J’ai prétexté que ma famille était encore à l’intérieur pour pourvoir entrer de nouveau dans l’enceinte (bouhhh).. Ca ne m’a pas beaucoup aidé puisque la porte Sud était fermée quand je l’ai atteinte, j’ai donc du refaire tout le tour… Le petit plus, c’est que j’ai pu faire quelques photos sans « presque » personne !

 

Le petit moins c’est que j’en avais vraiment plein les pieds.. Mon vol ne décollait qu’à 23h30, j’aurais pu continuer ma visite mais les autres temples étaient fermés et j’ai eu la flemme de continuer à me promener seule dans les rues de Pékin. J’ai donc repris le train en direction de l’aéroport !

Pour la petite histoire, quand je suis rentrée de nouveau en juillet, mon neveu a vu les photos de la cité impériale dans mon téléphone, et m’a dit « Tatie on dirait que t’a été en Chine » ! Et oui j’ai été en Chine, pas bien longtemps certes mais c’était sympathique !

 

Infos pratiques : 

 

Free 72h Visa : Aucune formalité n’est nécessaire, il suffit de se présenter au bon guichet, de présenter son ticket et son passeport et le tour est joué !

Transport : L’Airport express est accessible depuis l’aéroport, le ticket s’achète directement au guichet avant de prendre le train (25¥), (pas d’A/R disponible, le train fonctionne de 6h30 à 22h50). A l’arrêt Dongzhimen, prendre la ligne 2 () du métro jusqu’à la station Qianmen. Il vous faudra ensuite traverser la place pour vous rendre à la cité interdite.

Cité interdite : Pour entrer dans la cité interdite, il faut acheter un billet (40¥) aux guichets qui se trouvent sur le côté dans la cour, cela avant de faire la queue pour passer les barrières. Prévoyez un peu de temps, l’endroit est immense !

Taux de change : 1€ = 8¥ ou 1$ = 5¥

 

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

4 petits mots

  • Répondre Ophélie G.

    Tu as bien fait de sortir de l’aéroport, c’est une jolie escale que tu nous montres aujourd’hui ! xx

    4 septembre 2017 at 16 h 17 min
    • Répondre Sabine

      Merci <3

      8 septembre 2017 at 9 h 13 min
  • Répondre Marie

    Coucou Comme toujours, ton article est très intéressant et très bien illustré par de magnifiques photos!!! La « patte Sabine »
    Je ne suis pas sûre que j’aurai osé me lancer seule dans l’aventure ni braver les gardiens…
    Encore bravo pour ce post!
    ps: Tu pourrais organiser des voyages touristiques , tu donnes bien envie 😉
    On s’enrichit toujours à te lire. Merci

    4 septembre 2017 at 18 h 12 min
    • Répondre Sabine

      Peut être une reconversion envisageable mais derrière un bureau on ne voyage pas trop ! Bisous <3

      8 septembre 2017 at 9 h 12 min

    Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »
    Close