Follow:
Expatriation, Humeur

Expatriation et avenir : quand on ne voit pas l’autre bout du chemin…

 

Nous rentrons officiellement dans la période « cartons, stress et questions existentielles » qui va de pair avec nos déménagements… Dans un mois nous quittons Canberra et nous devons commencer à chercher ce qui deviendra notre 5ème « chez nous » en 3 ans de vie en Australie…

 

Où allons-nous ? à Sydney. Avec quelle situation ? Une situation normale, il fallait que cela arrive, finie la vie d’expat et les avantages qui vont avec. Pour combien de temps ? 6 mois, 1 an, plus ? moins ? Nous ne le savons pas vraiment et ne le saurons jamais clairement. Ce que l’on sait : c’est que notre visa se termine dans 1 an, que notre situation ne sera plus aussi stable et l’avenir plus incertain que jamais… En même temps, une situation stable c’était d’avoir de la visibilité sur 6 mois… Mais bon, c’est le jeu ma pauvre Lucette !

 

Après 1 an et demi passé à Canberra, nous allons devoir quitter notre appartement, mais surtout nos amis, nos habitudes, notre quartier, les weekends à Jervis Bay etc… Avec, comme à Adélaïde, un arrière goût de « pas fini », un peu de tristesse et une envie de revenir un jour, qui sait 🙂

 

C’est notre lot de changer d’adresse comme de chemise, de changer de vie tous les ans, de devoir tout recommencer, ailleurs constamment… Et si cette vie de nomade a des avantages, je ne vous cache pas qu’en ce moment elle est plutôt pesante. Ces recommencements sont un peu épuisants, car même si l’on sait ce qui nous attend, qu’on essaye de ne pas trop y penser, de ne pas trop s’attacher… une fois qu’il faut partir, on se dit qu’on serait bien resté un peu plus longtemps.

 

Hier nous avons fait un aller/ retour express à Sydney et nous avons trouvé la ville moite, sale, encombrée, stressante, étouffante … Une grande ville quoi, avec ces 4 millions d’habitants contre 350 000 à Canberra… Nous la connaissons un peu pour y avoir vécu quelques mois mais voilà après plus d’un an dans la « Bush Capitale » on a perdu l’habitude !

 

Mais je vous rassure, même si en y réfléchissant maintenant, j’ai envie d’autre chose, je suis un peu pessimiste et triste surtout, je ne doute pas que nous serons tout de même heureux à Sydney… Parce qu’il faut que je vous avoue quelque chose ! Avant de venir à Canberra je n’avais pas vraiment envie d’y habiter… Et pourtant aujourd’hui je ne veux plus la quitter… Quelle girouette me direz vous !! C’est vrai mais je vous répondrais qu’on sait toujours ce que l’on quitte, jamais ce que l’on va trouver au bout du chemin…

 

A Adélaide, nous quittions une super ville, un état désert propice aux vadrouilles et la plage de l’autre côté de la rue. A Canberra nous quitterons « the place to be » en terme de qualité de vie ! La ville où il fait bon vivre, où l’air est pur, où l’on vit à 10 min de son travail (et de l’aéroport), où l’on peut voir les présidents du monde entier… C’est la ville la plus ensoleillée d’Australie, la plus verte aussi, classée par l’OCDE en 2014 comme la meilleure ville du monde en terme d’emploi, d’accès à l’éducation et aux soins ! La réadaptation à la ville (la vraie, pas la ville bisounours qu’est Canberra !) va être un peu dure, alors je te dis au revoir Canberra mais pas adieu  !

ù

Qu’est-ce qu’on va trouver à Sydney : là est la question mais en tout cas je vous emmène avec moi ! 

=

Par ici une petite Vidéo marrante sur Canberra, la ville ou personne ne veut aller mais d’où personne ne veut partir, un peu comme chez les Ch’tis ! Je me suis aussi essayée à la mood board pour me remémorer tous les bons souvenirs de cette année passée à Canberra !

moodboard-canberra

 

 

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

11 petits mots

  • Répondre Holy

    😯 😯 courage courage 😥 bon même si vous avez les cartons à faire, profitez à fond de ces derniers jours (qui ne seront pas vraiment les derniers)!!! Dans tous les cas, j’ai hâte de suivre vos aventures à Sydney !! Grosses bises

    15 décembre 2015 at 17 h 45 min
    • Répondre Sabine

      Merci Holy ! Contente que tu viennes dans les cartons ! On profite à fond des amis, on sait qu’on les reverra, mais on sait aussi que cela ne sera plus pareil, c’est la vie 🙂

      15 décembre 2015 at 18 h 24 min
  • Répondre Wally

    Allez allez courage les enfants 😉 ! déjà quelle chance d’avoir profité de tout ça, puis en étant tous les 2 ça c’est énorme, mais tout ça tu le sais, c’est juste une piqûre de rappel, parfois on a besoin de l’avis extérieur…ce n’est pas drôle de faire les cartons si souvent, mais c’est encore moins drôle de rester à vie au même endroit (à mon avis), se poser ça rassure et ça fait du bien c’est vrai, mais tous ces changements font de nous des oufs dingues sans peur :)…tu vois même à 50 berges je peux encore accepter de partir…Komlaquich avait trouvé « une job » à Sherbrooke pour son père, j’étais prête à partir m’expatrier au Canada, je peux exercer mon métier partout, du coup c’est Mr G qui a freiné (trop froid, trop de neige, la maison, les chats, on part en vacances ou on veut quand on veut, blablabla..) j’étais super super déçue…vos expériences d’aujourd’hui seront utiles demain, on s’attache à des petites choses c’est humain, quand on vit loin on tient à ses repères, tu vas te faire de jolis repères dans ta nouvelle ville, et surtout tu vas te concentrer uniquement sur ce que tu veux, et oublier ce que tu ne veux pas…
    mais je te comprends c’est parfois un peu douloureux, mais comme tous les chagrins vient un moment, ou ça y est, c’est passé !
    Je voulais rester à Versailles, alors j’ai détesté Nantes et demain je peux tout plier pour y retourner…et je n’ai aucune envie de retourner vivre à Versailles !!!
    tu vois y’a pas que toi qui est une girouette 😉
    allez hop hop Sydney sera super bien !
    gros bisous

    15 décembre 2015 at 20 h 18 min
    • Répondre Sabine

      C’est super de pouvoir exercer son métier partout, il faudrait que je me trouve un métier comme ça et que j’aime en plus 😀 ( Père Noël entends-tu ??) Comme pour l’instant ce n’est pas trop le cas, c’est un peu frustrant ! Même si être mobile c’est toute une organisation, c’est aussi génial et on adore ça, je trouve d’ailleurs que Sydney c’est trop près, on aurait préféré, quitte à tout quitter, changer complètement de paysage !! Et aussi comme bouger tous les ans c’est un peu trop souvent, on réfléchi à changer de vie, sans changer de vie.. Ah ah je ne suis pas claire du tout, mais c’est parce que c’est pas clair pour nous 😛 😛

      16 décembre 2015 at 11 h 10 min
  • Répondre mademoiselle a

    Bon courage! C’ets tellement dur parfois de changer de vie en permanenece mais rappelle toi que ca a aussi tellement d’avantage!

    16 décembre 2015 at 0 h 26 min
    • Répondre Sabine

      Coucou Axelle ! En tant qu’expats on se comprend : il y a le moment pas facile, puis l’après ! J’ai juste hâte d’être après 🙂

      16 décembre 2015 at 11 h 01 min
  • Répondre Ophélie G.

    Je pense que c’est normal d’angoisser à l’idée de quitter un quotidien, une routine bien établie, surtout lorsque c’est dans un endroit que l’on a appris à aimer.. Mais dis-toi que ça va te faire plein de choses à découvrir, et autant de choses à nous faire partager ! ♥ xx

    16 décembre 2015 at 6 h 19 min
    • Répondre Sabine

      Merci Ophélie 🙂 c’est sûr, il faut que je sois plus positive mais parfois ce n’est pas évident quand on est dans le brouillard (notamment avec notre VISA !). Sinon oui je compte bien continuer à vous partager nos aventures ! Et qui sait, je te donnerai peut être envie de venir ici (malgré la chaleur, le manque de Noël et de vieilles bâtisses.. Bon c’est pas gagné !) xx

      16 décembre 2015 at 10 h 58 min
  • Répondre Kenza

    Le titre m’a fait un peu peur mais « ouf » vous ne changez « que » de ville. Je comprends, j’aimerais pas habiter à Sydney non plus :/ mais je suis sûre qu’après un temps d’adaptation vous saurez en tirer le meilleur et d’autres trucs seront plus accessibles aussi, Tiger et Jetstar, les recoins du NSW, Melbourne <3 etc ! bon déménagement 🙂

    17 décembre 2015 at 3 h 50 min
    • Répondre Sabine

      En fait quitte à changer on aurait préféré partir ailleurs, plus loin… autant bouger pour voir du pays ! Pour l’incertitude ça vient surtout de notre visa, il est sponsorisé par la boite de Math et il n’y pas de projet en ce moment, rien de signé pour cette année… Et tu sais comment ça marche ici, CDI ou pas, si tu es redondant en 1 mois tu sautes, ton visa avec… Et ça nous fait vraiment peur en ce moment.

      17 décembre 2015 at 9 h 47 min
  • Répondre Océalie

    Intéressant ce ressenti de fin d’année. Canberra est la seule grande ville que je n’ai pas visitée en Australie. Votre expérience me donne envie de la découvrir. Avez-vous trouvé du travail facilement ? Bon courage pour la suite de vos aventures. Je me reconnais tout à fait dans le sentiment partagé entre l’excitation des nouveaux départs et le désir de stabilité, tout du moins de repères. Nous reviendrons sûrement en Australie avec mon koala, quand les finances seront au beau fixe ici, en France. Mais sûrement plus du côté de Melbourne ou de Perth. Avez-vous habité dans l’une de ces 2 villes ? Le plus gros souci reste le prix du lôgement, je trouve. De moins en moins abordable… A bientôt

    10 janvier 2016 at 23 h 52 min
  • Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »