Follow:
Bali, Indonésie

Carnet de voyage – Nusa Penida : petit detour par l’île des démons !

 

Je suis super en retard et j’ai aussi très très envie de vous parler de nos derniers voyages 😀 Mais j’ai encore deux trois petites choses à vous raconter sur Bali ! Je viens de finir la vidéo de l’île des dieux mais aujourd’hui je vais vous parler de sa petite soeur Nusa Penida : « l’île des démons ».

La dernière étape de notre voyage Balinais nous à mené sur Nusa Penida, véritable coup de coeur de ces dernières 2 semaines de voyage. J’ai enfin trouvé ce qui m’avait jusqu’alors un peu manqué, un sentiment d’authenticité, et j’ai pris une bouffée d’air loin de l’activité touristique frétillante. Ce manque d’attrait touristique pour ce petit bijou vient peut-être du manque d’eau sur l’île qui est très sèche et peu développée en terme d’infrastructures. Se pourrait-il que cela vienne aussi de sa légende ??

La légende veut que réside sur l’île, un être redouté par tous les hindouistes balinais, le roi des démons nommé « Jero Gede Mescaline ». Ce démon qui vivait dans un petit village sur Bali a été chassé puis s’est exilé sur Nusa Penida. Furieux, il se rend de temps à autres sur Bali pour y répandre des maux et des maladies.

Pour faire fuir Jero Gede et ses acolytes, un Barong géant à été construit sur Bali afin de leur faire peur et de les renvoyer sur Nusa Penida ! Cette légende est à l’origine des « Barong Bandung », marionnettes géantes qui sont conservées dans les temples pour effrayer les démons et les éloigner. 

Les Balinais tiennent toujours les démons pour responsables des maladies et chaque jour ils leur font des offrandes pour apaiser leur colère.

Comme sur sa petite voisine (Nusa Lembongan), les habitants de l’île vivent principalement de la culture des algues. Elles sont utlisées pour l’industrie de la beauté et l’industrie agroalimentaire. Cette activité leur rapporte un revenu confortable mais sur ces îles presque rien ne pousse et tout ou presque vient de Bali.

Nusa Penida-6Les gens ont été très accueillants avec nous. Ils nous ont invités à manger avec eux du manioc grillé et des noix de coco (un régal après presque un mois de Nasi Goreng, riz frit accompagné de légumes et de viande ou de poisson) un repas de roi ! Un repas pour les hommes surtout pendant que maman récolte toute seule dans le champ ! Ils ont vu qu’on adorait ça et ils nous en ont donné 3 kilos à emporter ! La cuisinière de l’hôtel nous les a gentiment préparés et nous les avons partagés avec les familles qui travaillent à l’hôtel. J’en ai profité pour apprendre à faire les offrandes avec les filles en cuisine, un moment privilégié comme je les aime à essayer de se comprendre tant bien que mal, tous assis sur les petites marches devant la porte de service de la cuisine !

 
 

 

Share on
Leave a comment

Par ici pour plus d'aventures !

8 petits mots

  • Répondre Holy

    De vraies cartes postales !!! J’ai envie de vacances maintenant !!

    11 février 2016 at 3 h 19 min
    • Répondre Sabine

      J’espère que tu seras bientôt en vacances alors 😎

      11 février 2016 at 11 h 16 min
  • Répondre totheedge

    Ohhhh ces couchers de soleil !!!
    C’est vraiment superbe, la mangrove et le bleu de l’eau!

    11 février 2016 at 5 h 35 min
    • Répondre Sabine

      C’est vrai qu’elle était particulièrement belle cette île 🙂

      11 février 2016 at 11 h 17 min
  • Répondre Wally

    C’est en projet dans la tête de mon chéri…merci pour ces belles photos et ce partage de « délicieusetés » (j’invente des mots, j’aime bien…ça me repose 😉 )
    j’espère pour vous que tout va pour le mieux au niveau de vos visas…
    bisous

    12 février 2016 at 5 h 51 min
    • Répondre Sabine

      😉 Merci Wally, j’aime bien tes inventions !!
      Pour les Visas non.. On n’a pas du tout eu le temps de s’en occuper… 😐

      13 février 2016 at 10 h 37 min
  • Répondre Aurelie K

    Merci pour le partage, toujours un delice 🙂

    10 mars 2016 at 6 h 43 min
    • Répondre Sabine

      😀 ça fait toujours plaisir de savoir que tu lis et que ça te plait !

      6 mai 2016 at 10 h 47 min

    Envie de me laisser un petit mot ?

    Translate »